WorldTeam Immense déception pour Harm Vanhoucke, malchanceux dans la onzième étape du Giro

Vanhoucke a finalement dû se contenter de la troisième place.
19 mai 2021

Le coureur de Lotto Soudal Harm Vanhoucke a terminé troisième de la onzième étape du Tour d’Italie, étape qui restera dans les mémoires. Vanhoucke et son coéquipier Roger Kluge faisaient tous deux partie de l’échappée de onze coureurs partis pour se disputer la victoire d’étape à Montalcino. Le Belge de 23 ans a fait forte impression sur les célèbres routes blanches de Toscane et semblait bien parti pour décrocher sa première victoire professionnelle. Mais dans le final, Vanhoucke a été frappé par la malchance lorsqu’une chute l’a contraint à changer de vélo. Après une poursuite de folie, le jeune coureur de Lotto Soudal est presque parvenu à revenir sur les deux hommes de tête, mais il a finalement dû se contenter de la troisième place. C’est le Suisse Mauro Schmid qui s’est imposé, Roger Kluge a lui franchi la ligne en septième position.

« Je suis vraiment très déçu », commence Harm Vanhoucke. « Je sentais que j’étais le plus fort du groupe aujourd’hui, mais une chute et un changement de vélo ont tout gâché à dix kilomètres de la fin. Dans une poursuite effrénée, j’ai repris pas mal de coureurs et je termine finalement à 30 petites secondes du vainqueur. Ce changement de vélo m’a malheureusement coûté trop de temps pour pouvoir jouer la victoire d’étape. »

(Lire la suite sous la photo.)

Une fois le départ donné à Perugia, onze hommes, dont les coureurs de Lotto Soudal Roger Kluge et Harm Vanhoucke, ont rapidement pris la fuite. Le peloton n’a opposé aucune résistance, laissant jusque’à 14 minutes d’avance au groupe de tête. Il est alors devenu clair que le vainqueur du jour se trouvait dans l’échappée. Dans un véritable spectacle sur les routes blanches de Toscane, Harm Vanhoucke semblait être en bonne position pour décrocher la victoire d’étape, mais une chute l’a finalement contraint à se satisfaire de la troisième place.

Harm Vanhoucke : « J’étais surpris que le peloton nous laisse une si grande avance car je pensais que les leaders allaient se disputer l’étape. Heureusement pour nous, ça ne s’est pas déroulé ainsi. Roger Kluge a fait un travail incroyable en tête de groupe et il a attaqué à plusieurs reprises pour que je puisse économiser mes forces. En réalité, je n’avais pas vraiment coché cette étape, c’était même celle que je redoutais le plus. En plus, je n’avais encore jamais roulé sur ce genre de terrain, même pas à l’entraînement. J’étais donc content de faire partie du groupe de tête, je n’aurais pas voulu être dans le peloton aujourd’hui. Pendant l’étape, j’ai également grappillé quelques points pour le classement de la montagne, peut-être qu’ils me seront utiles pour la suite… »

Images: Photo News.

Dans cet article