WorldTeam Degenkolb, Ewan, Gilbert et Wellens comme fers de lance pour Milan-Sanremo

Lotto Soudal aura quelques belles cartes à jouer à Milan-Sanremo.
Race 18 mars 2021

Avec Caleb Ewan, John Degenkolb, Philippe Gilbert et Tim Wellens, Lotto Soudal aura quelques belles cartes à jouer à Milan-Sanremo. L’équipe vise une très belle prestation pour le premier Monument de la saison.

Le parcours a subi très peu de modifications, seul le Passo del Turchino a dû être retiré, remplacé par le Colle del Giovo. Comme d’habitude, le Capo Mele, le Capo Cervo et le Capo Berta serviront de prélude au célèbre enchaînement Cipressa-Poggio, juste avant le dénouement final sur la Via Roma.

Pour sa dix-septième participation, Philippe Gilbert tentera de remporter son cinquième Monument, même si le coureur de 38 ans reconnaît que la tâche sera ardue. 

« Comme chaque année, je vais donner tout ce que j’ai », commence Philippe Gilbert. « L’objectif est toujours de gagner Milan-Sanremo, mais ce ne sera pas simple du tout. Alaphilippe, Van der Poel et Van Aert seront les grands favoris ce samedi. Cependant, Milan-Sanremo est le seul Monument qui peut convenir à plusieurs types de coureurs et cette année ne fera pas exception. C’est la seule chance de victoire dans un Monument pour les sprinteurs. C’est pour ça qu’on assiste chaque année à une lutte passionnante entre les échappés et le peloton. C’est précisément ce qui rend Milan-Sanremo si unique. »

« Malheureusement, je ne possède pas de boule de cristal, mais je m’attends à une montée rapide de la Cipressa, avec peut-être quelques attaques. Le vent devrait être favorable dans le final, c’est un facteur toujours très important à Milan-Sanremo. Je fais partie d’une très bonne sélection et je n’y vois que des avantages. De nos jours, cela semble être la meilleure manière de gagner mais au final, ce sont toujours les jambes qui décident. »

John Degenkolb a déjà goûté à la victoire à Milan-Sanremo, lui qui avait remporté « La Classicissima » en 2015. Pour sa septième participation, l’Allemand espère mettre son expérience au service de l’équipe et il n’hésitera pas à saisir sa chance si celle-ci se présente.

« Milan-Sanremo est toujours le premier gros objectif de la saison pour les coureurs de classiques », commence John Degenkolb. « C’est un peu cliché, mais on dit souvent que Milan-Sanremo est la classique la plus facile à disputer et la plus difficile à gagner, en raison de sa distance et de son caractère imprévisible. C’est un rendez-vous important pour l’équipe et pour moi-même, j’espère que ce sera une bonne journée pour nous. Avec un peu de chance, les jambes seront bonnes et je pourrai être une valeur ajoutée pour l’équipe. »

Caleb Ewan sera lui au départ de Milan-Sanremo pour la cinquième fois de sa carrière. En 2018, l’Australien de 26 ans était passé tout près de la victoire. Ewan avait alors remporté le sprint du peloton derrière Vincenzo Nibali, vainqueur en solitaire. 

Caleb Ewan : « La première partie de Milan-Sanremo est toujours très facile. Quand on arrive sur la côte, le stress et le rythme augmentent et on aborde alors l’ascension des « Capi ». Les deux endroits les plus importants de la course, le Poggio et la Cipressa, m’ont souvent posé problème. J’ai souvent eu du mal à suivre dans ces ascensions, mais j’espère que cette année fera exception. Il y a deux ans, j’étais le seul leader de l’équipe mais cette année, nous aurons quatre options différentes. Ça ne peut que jouer en notre faveur. Avec Philippe et Tim, notre équipe pourra compter sur deux coureurs performants dans les ascensions. »

Après quelques années d’absence, Tim Wellens sera de retour sur « La Primavera ». Le coureur de 29 ans connaît un très bon début de saison et se réjouit de faire partie des cartes de Lotto Soudal pour la classique italienne.

Tim Wellens : « Milan-Sanremo est une longue, mais superbe course. Avoir quatre leaders au départ est indiscutablement un avantage. Si l’un d’entre nous connaît un jour sans, notre équipe aura d’autres cartes à jouer. Si la course devait se terminer en sprint massif, nous pourrons compter sur Caleb Ewan, l’un des meilleurs sprinteurs du monde. John Degenkolb est lui aussi très rapide dans la dernière ligne droite, il représentera une autre chance de victoire pour Lotto Soudal. »

« Avec Phil, nous aurons pour mission de ne pas nous laisser surprendre dans la Cipressa et dans le Poggio. Il faudra éventuellement essayer de répondre aux attaques les plus intéressantes. Si je suis dans une super bonne journée, j’espère pouvoir suivre les meilleurs dans le Poggio. Si ce n’est pas le cas, je ferai tout pour emmener nos sprinteurs le mieux possible. »

Sélection de Lotto Soudal: Jasper De Buyst, John Degenkolb, Caleb Ewan, Frederik Frison, Philippe Gilbert, Roger Kluge et Tim Wellens.

 

Dans cet article