WorldTeam Ewan, Gilbert et Kron préfacent la 109ème édition du Tour de France

Le Grand Départ de la 109ème édition du Tour de France se tiendra au Danemark cette année.
Race 30 juin 2022

Le Grand Départ de la 109ème édition du Tour de France se tiendra au Danemark cette année. Le deuxième Grand Tour de la saison s’élancera donc de Copenhague avec un contre-la-montre de 13 kilomètres. Suivront ensuite deux opportunités de sprint, mais le risque de bordure sera toujours présent dans ces paysages danois résolument plats. Quelques coureurs de Lotto Soudal nous préfacent « La Grande Boucle ».

Caleb Ewan sera le fer de lance de Lotto Soudal dans les sprints. L’Australien prendra le départ de son quatrième Tour de France et il est bien décidé à faire mouche, lui qui l’an dernier avait été contraint à l’abandon lors de la troisième étape suite à une chute. « Je veux prester à mon meilleur niveau sur ce Tour, d’autant plus que je n’avais pas pu défendre mes chances l’an passé. Je suis maintenant de retour et je compte bien performer lors des cinq à six étapes de sprint. Et si je parviens à m’accrocher dans les bosses, on pourrait peut-être encore ajouter quelques opportunités supplémentaires. Dans l’ensemble, ce Tour ne favorise pas trop les sprinteurs, c’est pourquoi il nous faudra saisir chaque chance qui se présentera. »

Andreas Kron, 24 ans, n’oubliera pas de sitôt sa première participation au Tour de France puisque le Grand Départ aura lieu au Danemark, son pays natal. Une infection au covid a bien failli gâcher la fête, mais Kron sera finalement bien au départ à Copenhague. « Après le Tour de Suisse, j’ai été testé positif au covid, mais je n’avais heureusement aucun symptôme. Ça n’a donc pas trop pesé sur ma préparation pour le Tour, j’ai juste dû déclarer forfait pour les championnats nationaux. Après quelques bonnes séances d’entraînement, je peux dire que je suis prêt pour mon premier Tour de France. L’objectif sera d’aider Caleb autant que possible en première semaine, puis de jouer la carte de Philippe Gilbert, Tim Wellens et moi-même en deuxième semaine. »

Deux possibilités de sprint suivront le chrono de vendredi, avant que le peloton ne retrouve la France lundi.

« En théorie, les deux premières étapes en ligne devraient se terminer en sprint massif, mais il faudra faire attention au vent », explique Caleb Ewan. « La Liaison du Grand Belt en fin de deuxième étape devrait rendre le peloton encore un peu plus nerveux. Pour le moment, on n’annonce pas de vent de côté, mais si ça devait être le cas, on assistera à un véritable combat pour les premières positions. Il est clair que les deuxième et troisième étapes seront tout sauf simples. Je serai au départ sans mon lead-out habituel, mais j’ai confiance en l’équipe qui m’accompagne. Notre équipe dispose de bons coureurs, capables de me protéger dans le final et de me positionner dans la dernière ligne droite. »

Philippe Gilbert, qui fêtera son 40ème anniversaire pendant le Tour, participera lui à la Grande Boucle pour la douzième et dernière fois de sa carrière. 

« Je suis très heureux d’être au Danemark pour prendre part à mon dernier Tour de France. Je suis là avec des ambitions, je souhaite me montrer durant ce Tour. Un Grand Départ à l’étranger est toujours un moment spécial, je garde de superbes souvenirs de ceux à Liège et à Düsseldorf. Copenhague est une ville de vélo, c’est un endroit idéal pour un Grand Départ. J’ai beaucoup travaillé pour être prêt pour ce Tour et j’ai hâte d’en découdre. »

Images: Photo News

Dans cet article