WorldTeam Caleb Ewan bondit vers la victoire d’étape au Giro

Quatrième victoire d’étape de sa carrière sur le Giro pour Ewan.
Race 12 mai 2021

Caleb Ewan a remporté la cinquième étape du Tour d’Italie grâce à un sprint tout en puissance. Au terme de cette étape promise aux sprinteurs, l’Australien de 26 ans s’est imposé devant les Italiens Nizzolo et Viviani. Caleb Ewan décroche ainsi la quatrième victoire d’étape de sa carrière sur le Giro, quatre ans jour pour jour après son tout premier succès dans le Tour d’Italie.

« Cette victoire fait beaucoup de bien après la grande déception de la deuxième étape », commence Caleb Ewan. « Il y avait quand-même pas mal de pression sur mes épaules et sur celles de l’équipe, ce succès représente donc un certain soulagement. J’avais vraiment à cœur de bien faire et c’est un sentiment incroyable d’avoir pu conclure après le travail fantastique de l’équipe. J’ai pour mission de remporter une étape dans chaque Grand Tour cette saison et je peux déjà cocher la case « Giro », mais je ne suis pas encore rassasié. Cette victoire va booster ma confiance et celle de toute l’équipe pour les étapes à venir. »

Cette étape entièrement plate entre Modène et Cattolica représentait une nouvelle chance de victoire pour les sprinteurs. Après une journée sur des routes rectilignes, un final technique attendait les coureurs. Parfaitement emmené par ses coéquipiers de Lotto Soudal, Caleb Ewan est parvenu à rester dans les premières places du peloton.

Caleb Ewan : « Les vingt derniers kilomètres comprenaient beaucoup de ronds-points et de passages techniques, mais mes coéquipiers ont fait un travail fantastique pour me garder devant. Sans eux, je n’aurais pas été aussi frais pour aborder le sprint final. Nous savions qu’il était important de rester aux avant-postes, Jasper et Roger m’ont parfaitement emmené dans les nombreux virages de cette fin d’étape. J’ai ainsi pu économiser pas mal d’énergie et ça m’a permis d’être assez frais au moment de lancer mon sprint. Les arrivées techniques comme celles-ci me conviennent à merveille. »

Dans le sprint, Caleb Ewan a bien failli se laisser enfermer, mais tel un diable sorti de sa boîte, l’Australien est parvenu à remonter l’Italien Nizzolo pour aller chercher la quatrième victoire de sa carrière sur le Tour d’Italie.

« Dans le final, j’avais choisi de suivre la roue de Tim Merlier car il s’était montré très rapide dans la première étape de sprint. J’ai eu peur de me retrouver enfermé mais j’ai finalement trouvé le petit trou nécessaire pour lancer mon sprint. Je sentais qu’il me restait assez de force dans les jambes et je pense que j’étais tout simplement le plus rapide aujourd’hui », conclut Caleb Ewan.

Images: Photo News.

Dans cet article