WorldTeam Degenkolb et Wellens leaders au Tour des Flandres

Ce dimanche 4 avril aura lieu le Tour des Flandres, véritable apothéose du printemps flandrien.
Race 02 avril 2021

« Le Ronde est l’un des rendez-vous les plus importants du calendrier cycliste belge », commence Tim Wellens. « Bien sûr, trois favoris sortent du lot, mais sur une course comme le Tour des Flandres, beaucoup de choses peuvent se passer et il est dangereux de faire des pronostics. Le Ronde est une course ouverte où les plus forts finissent toujours par émerger. Comme dans beaucoup d’autres courses, il faut également avoir un peu de chance, car personne n’est à l’abri d’un ennui mécanique. »

Ce dimanche 4 avril aura lieu le Tour des Flandres, véritable apothéose du printemps flandrien. Pour ce deuxième monument de la saison, les coureurs trouveront pas moins de dix-neuf ascensions et sept secteurs pavés entre le départ à Anvers et l’arrivée à Audenarde. Le parcours de 254 kilomètres a subi quelques modifications, mais les monts iconiques comme le Koppenberg, le Vieux-Quaremont ou le Paterberg joueront une fois encore leur rôle de juges de paix lors de cette 105ème édition.

« Si pendant l’épreuve, tu sens que tu ne fais pas partie des meilleurs coureurs du peloton, il vaut alors mieux anticiper. À « À Travers La Flandre », je me sentais déjà bien et nous avons fait une course offensive, ce qui a permis à Tosh de prendre une belle cinquième place. Je sens qu’il me manque encore quelques pourcents, mais peut-être vais-je les retrouver dimanche. John Degenkolb est lui aussi en bonne forme, ce qui constitue un atout supplémentaire pour notre équipe. Nous devrons animer la course et avec un peu de chance, je serai toujours présent dans le final avec John et quelques équipiers », conclut Tim Wellens.

John Degenkolb: « Je me suis encore entraîné 4h derrière la moto hier. Je me suis testé dans certaines ascensions en plaçant quelques grosses accélérations. Pas sur chaque côte bien entendu, ça aurait été de trop. C’était une très bonne journée, je me sens vraiment bien. Si je retrouve les mêmes sensations dimanche, j’aurai toutes mes chances pour le Ronde. »

Le directeur sportif Herman Frison a lui aussi hâte d’être dimanche : « Le Ronde est vraiment unique, c’est la plus belle course du printemps flamand. Sur le Tour des Flandres, l’homme le plus fort du peloton s’impose neuf fois sur dix. Avec un enchaînement Koppenberg, Vieux-Quaremont et Paterberg dans le final, sauf ennui mécanique, on ne retrouve que les meilleurs coureurs en tête. »

« J’imagine que les équipes des favoris voudront cadenasser la course, mais beaucoup d’autres formations souhaiteront au contraire attaquer pour anticiper les mouvements des cadors. C’est le cas de Lotto Soudal. Nous devrons nous montrer offensifs et ne pas attendre le pied du Koppenberg. Il faudra rester attentifs dès le départ à Anvers, pas uniquement dans les ascensions. »

« John Degenkolb et Tim Wellens seront nos deux coureurs protégés. Les autres coureurs auront pour tâche de faire la course et de saisir leur chance si celle-ci se présente. S’ils n’y parviennent pas, leur rôle sera alors d’assister John et Tim le mieux possible dans les moments importants », conclut Herman Frison.

Sélection de Lotto Soudal: John Degenkolb, Frederik Frison, Roger Kluge, Tosh Van der Sande, Brent Van Moer, Florian Vermeersch et Tim Wellens.

Malheureusement, vous n'avez pas accepté les cookies pour l'affichage de contenus externes. Vous voulez toujours savoir ce que vous pouvez voir ici ? Ajustez vos préférences dans notre déclaration sur les cookies.

Images: Facepeeters.