WorldTeam Vanhoucke cinquième de la première étape de montagne du Tour de Catalogne

Le coureur de Lotto Soudal a une nouvelle fois montré tous ses talents de grimpeur.
Race 24 mars 2021

Le coureur de Lotto Soudal Harm Vanhoucke a une nouvelle fois montré tous ses talents de grimpeur. Le Belge de 23 ans s’est classé cinquième de la première étape de montagne du Tour de Catalogne, devançant au passage bon nombre de grands noms du cyclisme. Le Britannique Adam Yates s’est imposé au sommet de Vallter 2000 et s’est emparé du maillot de leader. Harm Vanhoucke a lui fait un bon au classement général et occupe actuellement la 10ème place. 

« Ça faisait plaisir de pouvoir retrouver les bonnes sensations de Paris-Nice lors de cette première arrivée au sommet », commence Harm Vanhoucke. « Je me sens même encore un peu mieux que la semaine passée. Terminer cinquième, devant tous ces grands noms, c’est un sentiment incroyable. Aucune équipe n’a réellement pris les devants dans la dernière ascension, c’était assez chaotique. Les attaques se sont succédé et tout le monde attendait que Almeida fasse le plus gros du travail pour boucher les trous. Quand Kuss, Yates et Valverde sont partis, c’était vraiment difficile de les suivre. Après la contre-attaque de Chaves, le rythme est retombé et j’ai moi-même tenté d’y aller. »

Avec une arrivée à plus de 2000 mètres d’altitude, cette étape représentait le premier test pour les favoris de ce Tour de Catalogne. Sur la pente menant à la station de ski de Vallter, c’est l’Espagnol Valverde qui a lancé les hostilités. Après plusieurs tentatives, Adam Yates, Kuss et Valverde se sont isolés en tête de course. Yates était incontestablement le plus fort aujourd’hui et le Britannique s’est envolé en solitaire vers la victoire d’étape. Derrière, le coureur de Lotto Soudal Harm Vanhoucke s’est détaché du groupe des poursuivants à quelques kilomètres de la fin. Le jeune Belge est parvenu à garder le rythme pour passer la ligne en cinquième position. Cette belle performance lui permet de remonter à la dixième place du classement général. 

« Je connaissais l’ascension parce que je l’avais déjà montée il y a deux ans, mais c’était quand-même très difficile jusqu’à la fin. J’ai vraiment dû puiser dans mes réserves pour conserver mon avance dans les trois derniers kilomètres. C’est probablement dû à l’altitude à laquelle nous nous trouvions. J’ai passé la ligne totalement épuisé, mais ça m’a permis de prendre une belle cinquième place. Ça serait super de pouvoir garder une place dans le top dix jusqu'à la fin. En tout cas, je peux compter sur le soutien de l’équipe et qui sait, peut-être qu’une deuxième victoire d’étape nous attend dans les prochains jours… » conclut Harm Vanhoucke.

Image: Photo News

Dans cet article