WorldTeam Stefano Oldani: « En attirant beaucoup de jeunes, Lotto Soudal a fait le bon choix. »

Le Milanais de 23 ans parle de son début de saison.
Général 17 février 2021

Quel début de saison pour Stefano Oldani et Filippo Conca, le duo italien de Lotto Soudal. Lors de l’Étoile de Bessèges, Oldani s’est montré d’une aide précieuse pour son leader Tim Wellens. Au Tour de la Provence, le Milanais de 23 ans s’est à nouveau fait remarquer en décrochant une belle place d’honneur dans un sprint en côte. Filippo Conca, compagnon de chambre de Oldani au Tour de la Provence, s’est lui adjugé le maillot de meilleur grimpeur au terme de sa toute première course chez les pros.

« Dire que j’ai connu un hiver tout sauf idéal », raconte Stefano Oldani. « Les conditions météo n’étaient vraiment pas bonnes en Italie. Ma préparation était donc en demi-teinte mais je suis malgré tout vite entré dans le rythme. Ça donne confiance pour la suite. »

« J’étais vraiment content de ma huitième place à Manosque au Tour de la Provence. J’étais censé emmener le sprint pour Philippe Gilbert mais il a été bloqué par la chute d’Alaphilippe. J’ai donc fait le sprint moi-même et ça s’est plutôt bien passé, surtout vu la concurrence. Je dois reconnaître que je n’avais encore jamais sprinté pour une victoire, c’était donc une première. Il y en aura d’autres. »

Stefano Oldani, qui est passé pro chez Lotto Soudal l’an dernier, se sent comme un poisson dans l’eau dans l’équipe belge, considérablement rajeunie cette saison. 

« Ces dernières années, on a pu voir que beaucoup de jeunes étaient déjà en mesure de jouer la victoire au plus haut niveau. En attirant un bon nombre de jeunes coureurs, je pense que Lotto Soudal a vraiment fait le bon choix. Au stage, on pouvait déjà voir qu’ils avaient tous énormément de potentiel. On apprend tous énormément ici, j’ai vraiment l’impression d’étudier à Harvard. Il y a tellement à apprendre de Phil, Tim et John. J’ai un lien tout particulier avec Philippe Gilbert, on est sur la même longueur d’onde. C’est un vrai champion, comme coureur mais aussi comme personne. Pendant la course, j’essaie de rester à ses côtés aussi longtemps que possible. Je le suivais déjà quand j’étais gamin et j’ai maintenant la chance d’être dans son équipe et de partager tant de choses avec lui, c’est fou. »

Milan-Sanremo sera le premier objectif de Stefano Oldani cette saison. Il n’y jouera pas sa carte personnelle, mais bien celle de Philippe Gilbert. Ensuite, Oldani prendra le départ du Tour d’Italie.

« Ça m’a plutôt bien réussi l’an dernier. Je me suis moi-même surpris en intégrant le top dix à deux reprises. J’aimerais faire encore mieux cette fois-ci. Je ne suis pas un pur sprinteur, mais j’ai toutes mes chances dans une arrivée en petite groupe. Cela peut même être une arrivée en côte : au Tour de l’Avenir, j’ai déjà terminé troisième derrière Hayter et Pidcock (Ineos) au terme d’une ascension de trois kilomètres. Je vais cocher quelques étapes du Giro et on verra bien où je pourrai saisir ma chance. »

Image: Photo News

Dans cet article