WorldTeam Faites connaissance avec les jeunes de Lotto Soudal: Xandres Vervloesem

Xandres Vervloesem, 20 ans, fera en 2021 ses grands débuts professionnels.
Général 15 février 2021

En ce tout début de saison, Lotto Soudal accueille quelques nouvelles recrues dans ses rangs. Parmi celles-ci, cinq coureurs issus de l’équipe U23 de Lotto Soudal feront le grand saut vers le WorldTeam. C’est le cas de Xandres Vervloesem, 20 ans, qui fera en 2021 ses grands débuts professionnels. 

Xandres Vervloesem: « Je ne m’attendais pas à passer professionnel à 20 ans. Lors de ma première année chez les espoirs, des ennuis de santé m’ont empêché d’accumuler les jours de course. L’année suivante, l’équipe U23 de Kurt Van de Wouwer m’a donné la chance de poursuivre mon développement. Avec cette première saison en demi-teinte, je pensais avoir besoin de quelques années pour être au niveau, mais l’été 2020 a précipité les choses. »

En septembre 2020, Vervloesem a inscrit son nom au palmarès du Ronde de l’Isard, épreuve prestigieuse du calendrier espoirs, taillée pour les jeunes grimpeurs.

« La crise du coronavirus m’a permis de retrouver progressivement ma condition, de bien m’entraîner et surtout, de prendre du plaisir sur le vélo. Pour moi, c’était la meilleure manière de poursuivre ma progression. Avant l’été, je ne savais pas encore très bien où j’en étais physiquement. Après un stage à l’étranger, je sentais bien que les jambes étaient bonnes mais encore fallait-il les retrouver en course. Ce ne fut pas tout à fait le cas au Tour de Savoie Mont Blanc, mais bien au Ronde de l’Isard », raconte Vervloesem.

(Lire la suite sous la photo.) 

En tant que jeune coureur, Vervloesem voit beaucoup d’avantages à passer professionnel dans un environnement familier. C’est avec envie qu’il envisage l’avenir.

Xandres Vervloesem: « Rejoindre l’équipe WorldTeam de Lotto Soudal était un choix délibéré. Après avoir passé une année dans une équipe étrangère, j’ai réalisé qu’il était important pour moi de pouvoir être souvent à la maison. Chez Lotto Soudal, beaucoup de coureurs et de membres du staff sont belges, c’est rassurant. Quand on est jeune, on a tendance à douter de soi et je trouve donc important de rester dans sa zone de confort. De plus, l’ambiance au sein de l’équipe est très familiale, ce qui facilite grandement l’intégration. »

« Malgré ma victoire finale au Ronde de l’Isard, je ne me considère pas comme un pur grimpeur car je préfère garder un tempo régulier tout au long de l’ascension. Chez les espoirs, je pouvais rivaliser avec les autres quand la route s’élevait, mais il me manque encore cette petite accélération supplémentaire. Ces prochaines saisons, j’aimerais également progresser dans d’autres domaines que la montagne. Bien sûr, je souhaite aussi jouer au mieux mon rôle d’équipier. Pour l’instant, mes ambitions personnelles ne sont pas encore à l’ordre du jour », conclut Vervloesem.

Images: Photo News.

Dans cet article