WorldTour

Steff Cras sur sa sélection pour le Tour de France « Un rêve qui devient réalité. »

28/06/2020

Steff Cras sur sa sélection pour le Tour de France: « Un rêve qui devient réalité. »

Lotto Soudal n’a pas traîné avant de coucher sur papier sa sélection pour le Tour de France (29 août - 20 septembre). « Pourquoi attendre plus longtemps? Tous nos coureurs seront prêts pour leur retour à la compétition », raconte le manager général John Lelangue. « Ça n’a pas de sens de les laisser dans l’inconnu. Au contraire, on souhaite leur apporter une certaine sérénité. »

La plus grosse surprise dans la sélection de Lotto Soudal pour le Tour est certainement la présence du jeune Steff Cras. Ce coureur de 24 ans, originaire de Westerlo, évoluait chez Katusha-Alpecin ces deux dernières saisons. 

« J’ai moi-même été surpris, agréablement surpris », nous dit Steff Cras. « Je suis nouveau dans l’équipe, nous vivons une saison particulière, très courte, et je me retrouve au milieu de ces grands noms. »

Au grand départ à Nice, Cras sera en effet accompagné de Caleb Ewan et de ses deux hommes forts Roger Kluge et Jasper De Buyst, de Philippe Gilbert, Tim Wellens, John Degenkolb et Thomas De Gendt.

« C’est sympa que l’équipe me fasse confiance, malgré mon faible nombre de jours de course pour Lotto Soudal cette année. L’équipe cherchait un profil comme le mien pour compléter la sélection: quelqu’un qui pourra prêter main forte sur le plat et accompagner Caleb Ewan, notre priorité sur ce Tour, dans les cols. Je vais rester avec lui dans les premières étapes de montagne et je pourrai ainsi épargner des forces qui me seront utiles lors des étapes de transition. »

Steff Cras appartient à la même génération que le tenant du titre, Egan Bernal, et il est lui-même un très bon grimpeur. Chez les espoirs, Cras s’était distingué en haute montagne, alors qu’il roulait toujours dans l’équipe U23 de Lotto Soudal. Cras est professionnel dans tous les aspects de son métier, que ce soit au niveau de l’entraînement ou de la nutrition. 

« Chaque pourcent supplémentaire est bon à prendre. Ma condition sera sans aucun doute assez bonne pour prendre le départ du Tour. De ce côté-là, je ne me fais pas de soucis. Je ne suis pas particulièrement stressé. J’ai déjà roulé avec Caleb Ewan plus tôt cette année au UAE Tour et le courant passe bien. Caleb est un vrai leader, on comprend immédiatement ce qu’il veut. Je décompte déjà les jours, c’est un rêve qui devient réalité », conclut Steff Cras.

Partenaires

X